HISTORIQUE DE LA MAISON NOTRE-DAME DAKAR

Vers les années 1935-36, la ville de Dakar se développait surtout vers la région de la presqu’île du Plateau, face à l’île des Madeleines. Les autorités ecclésiastiques désiraient qu’on y prévoit un établissement primaire et secondaire.
Mère Barnabé, alors supérieure provinciale, s’occupa de l’achat d’un terrain. Elle choisit un emplacement sablonneux assez vaste non loin de la cathédrale du Souvenir Africain à l’angle de la rue Kléber et de l’avenue Carde, tracée mais pas encore construite. Ce terrain appartenait à la Compagnie des Colonies dont le directeur leur était un ami, l’achat fut passé devant le notaire au nom du « Conseil de Congrégation de Castres » Les travaux commencèrent en mai 1937 d’après le plan élaboré par Mr Limouzy ; entrepreneur, et Mère Barnabé ; il fallait que cette école (un rez-de-chaussée et un étage) fut accueillante, simple et fonctionnelle.

Monseigneur GRIMAULT, évêque de Dakar, bénit la première pierre le 27 juin 1937. Une partie du plan, l'aile longeant la rue Kléber fut entièrement achevée en décembre, Mgr. GRIMAULT la bénit le 8 décembre 1937 et assura que cet établissement promettait de belles espérances ! ... II félicita Mère Barnabé d'avoir pris l'initiative d'un apostolat plus étendu et dit sa joie de voir s'installer des "Soeurs Bleues" dans le terrain ou vraisemblablement s'élevait le baobab dans lequel les premiers missionnaires avait placé une statue de la Sainte Vierge. C'était déjà une prise de possession..., mais il avait fallu plus de 100 ans pour que la Vierge devint vraiment la Reine de cette partie de la presqu'île.

La nouvelle Institution fut placée sous le vocable de NOTRE DAME DES VICTOIRES. Dès le lendemain du 8 décembre 1937, l'école commença avec trois classes primaires et deux classes secondaires. Elle réunit une centaine d'élèves bien que l'année scolaire fut commencé depuis un mois. Les familles du quartier, peu nombreuses encore, témoignent immédiatement la plus grande sympathie pour cette école.

Les 5 Fondatrices, Trois soeurs Théophane, Marie Gérard et Paule viennent tous les jours de l'Immaculée, faire la classe, mais elles n'y sont pas à demeure. L'autorisation officielle d’ouverture est accordée le 2l janvier 1938. Sr Jean de La Croix assure la direction de l'école tout en continuant de donner des cours à l'Immaculée. Ce n'est qu’à partir de la rentrée d'octobre 1938 que les soeurs logent à NOTRE-DAME. Cependant il n'y a pas de supérieure, la Communauté dépend toujours de l'Immaculée, NOTRE-DAME étant considérée comme une annexe. Mère Barnabé garde la direction des deux communautés.

A la rentrée d'octobre l'effectif était plus que doublé. Dès lors, l'agrandissement devenait indispensable. Notre Révérende Mère Marie Agathe, lors de sa visite, encouragea le développement de cette oeuvre. Au mois de janvier 1940, les travaux reprirent, on construisit la façade et l’aile longeant l'Avenue Carde. Conformément à l'esprit de Notre Mère Fondatrice ce n'est que petit à petit que s'édifia l'oeuvre!

A la rentrée de novembre 1940 l’effectif scolaire dépassait les 350 élèves ; ayant pris possession des nouvelles classes aménagées pendant les vacances les classes secondaires jusqu’à la 3ème comprise furent bien organisées